• AGNES Maud

Pourquoi le sport est-il aussi important (à mes yeux) ?

Mis à jour : 24 avr. 2020




Encore un article sur les innombrables bienfaits du sport. Mais pourquoi est-il aussi important à mes yeux ? Que m’a-t-il réellement apporté jusqu’ici ?

Voici une petite liste de l’importance du sport dans ma vie ;

1) Un développement moteur ;

Je me souviens de ces courses incessantes avec mon petit frère durant notre plus tendre enfance. À vélo, en courant, à travers une multitude d’activités ludiques, nous avons certainement parcourus une centaine de kilomètres à travers le jeu, la joie et la complicité.

Pas vraiment comparable à une activité sportive à l’époque et pourtant un énorme développement moteur était mis en marche mais aussi des moments de partage inoubliable.

2) Une échappatoire ;

Puis un évènement familial particulièrement difficile pour moi m’a un peu renfermé sur moi-même. De tendance déjà très timide, j’étais devenue une grande solitaire qui se réfugiait dans la forêt aux abords de la maison. Autant vous dire que c’était un énorme terrain de jeu. Escalade dans les talus et dans les arbres, passage d’équilibre sur les troncs au-dessus du ruisseau, transport de bois pour essayer de fabriquer une cabane. (Je dis essayer car je n’y suis jamais réellement arrivée.) Une échappée faite d’aventure et de découverte pour oublier ou atténuer un quotidien parfois un peu pesant. En tout cas des occupations très sportives aux couleurs fantastiques.

3) Prendre confiance en soi et s’accepter.

Puis me voilà adolescente. J’ai adoré mes années « collège et lycée » grâce aux différentes rencontres et surtout grâce à mes trois camarades avec qui nous formions le groupe des « 4 ».

Pourtant un malaise commençait à naître en moi. J’avais enfin commencé à maîtriser et à gérer ma timidité mais j’avais à présent du mal avec mon apparence physique.

L’acceptation de son corps est une épreuve pour beaucoup d’adolescente.

On ne peut pas dire que je sois tombée dans une anorexie maladive mais durant deux ans, l’alimentation était un ennemi redoutable. Je n’accepter pas certaines rondeurs de mon corps et je me suis donc refusée à manger correctement. Un véritable enfer pour un organisme qui était en pleine croissance et qui avait donc des besoins essentiels.

Toutes les astuces étaient bonnes pour convaincre mon entourage que tout allait bien.

Ma relation avec le sport se transformait alors en deux conséquences ;

La première était malsaine car celui-ci me conduisait à un surentraînement néfaste pour ma santé et ma croissance.

En effet, en plus d’une alimentation très pauvre, je consacrais environ 3 heures par jour à une activité physique.

Puis la deuxième conséquence m’a sauvé…

Effectivement, avec le temps je commençais à perdre beaucoup de forces et je n’étais plus capable d’assurer correctement mes entraînements sportifs mais aussi mes cours (avec le bac à réussir en fin d’année). Je fonçais droit dans le mur, voué aux échecs et cela me semblait inadmissible. Je me suis donc repris en main petit à petit. Bien évidemment ce genre de problématique ne se résout pas du jour au lendemain.

On peut dire que le sport m’a permis de me rendre compte de mon état pitoyable…

Mais c’est aussi et surtout grâce à la présence permanente de ma mère et ces petites enguelades pour me faire réagir et ce jour où mon père a tapé le point sur la table en me disant maintenant ça suffit tu vas manger et arrêter tes bêtises. Cela n’est pas le sujet et ce serait plutôt un article voué à la psychologie mais j’avais juste envie d’appuyer pour l’avoir vécu que la plupart des parents se sentent souvent impuissants et parfois coupables vis-à-vis de ce fléau. Mais c’est souvent un mal être intérieur provoqué par une multitude de causes. Pour ma part, les sources de ce mal étaient multiples mais le jour où mon père a tapé sur la table, j’avais enfin l’impression d’exister à ses yeux. Dur à comprendre, c’est vraiment un très long sujet. Juste pour vous dire à vous parents que vous avez un rôle important mais que pour autant vous ne pourrez jamais tout maîtriser.

Revenons-en au sport.

4) Place à la préparation mentale

Un nouveau projet en tête m’a alors permis de me sortir de cette situation.

Personnes ne s’y attendait mais c’était pour moi l’occasion de répondre à de nombreuses attentes (acquérir de nouvelles compétences, sortir de ma zone de connaissances et de confort, pouvoir encore me prouver que j’étais capable, partir à l’aventure, pouvoir voyager dans le monde, apporter mon soutien à la population, m’assumer financièrement, prendre des décisions etc…)

J’ai alors 17 ans et un an devant moi pour m’y préparer. Je dois m’organiser pour avoir mon bac et être prête physiquement et mentalement à rentrer dans l’armée de terre!!

Puis c’est le 4 septembre 2001 que ma vie va prendre un nouveau tournant. Beaucoup de questions en tête durant ce premier trajet pour me rendre volontaire à ce nouveau métier. C’était la première fois que je partais seule aussi loin durant un temps indéterminé. J’avais à la fois peur car je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre et j'étais à la fois motivée par cette nouvelle histoire. Un proverbe dit que la grandeur d’un homme ne se mesure pas à sa hauteur mais croyez moi que je n’étais pas fière avec mon physique de petite fille, sortie tout droit des jupons de sa maman, volontaire à affronter ce monde très masculin.

5) Un développement de ma volonté et de ma ténacité

Et pourtant préparé durant un an à faire mes preuves dans ce milieu rigide, discipliné, organisé, physique et parfois un peu masochiste, j’ai réussi à sortir de mes « classes » bien placée à l’issus de ces mois de formations. Encore une fois, mes années sportives m’ont été d’une grande utilité pour accomplir différentes tâches difficiles. Aussi bien mentalement, psychologiquement que physiquement.

J’aurais tellement de choses à vous raconter à travers cette expérience et ces différentes missions vécues… Des années avec certains moments parfois compliqués mais tellement enrichissants autant humainement que personnellement.

Continuons avec l’importance du sport.

6) Le partage et la cohésion

Durant ces années militaires, j’ai pu constater que le sport renforce les liens, le partage, l’esprit d’équipe, la cohésion.

La plus marquante pour moi a été lors d’une opération extérieure, nous avions pour mission en tant que section d’organisation du terrain de créer un terrain de foot à la population. Vous allez me dire mais est-ce vraiment une priorité, est-ce vraiment nécessaire ?

La réponse est dans le regard de ce petit garçon et de son papa. C’était plus qu’un cadeau de noël pour eux. Un terrain de partage, de lien, de rassemblement, d’égalité social, et d’oubli de cette misère qui les entourait.

7) Mon développement personnel

A l’issus de mon expérience militaire, il me semblait nécessaire de faire du sport mon métier. J’avais vraiment besoin d’enseigner et d’éduquer l’importance de l’activité physique.

Tant sur un plan physique, social, familiale, psychologique, humain, avec ses valeurs éducatives, ses moments de partage, ce lien social, la disparité des inégalités, ce bien-être général, l’impact sur le maintien d’une bonne vitalité, le développement de la confiance en soi, les bienfaits sur votre organisme et votre santé.


8) Mon meilleur allié

Aujourd'hui maman, le sport fait toujours partie intégrante de ma vie. Moins sur les performances et l'accomplissement mais plus comme un allié pour ma santé, ma vitalité et mon bien-être.

Et vous pourquoi le sport prend -il une aussi belle importance dans votre vie ?

Et si vous n’en faites pas quand est ce que vous vous y mettez ?


A bientôt avec l'instant nature.


50 vues0 commentaire

L'instant nature-2019- 07 66 20 09 12 Plescop/ Vannes et sa région

Disponible seulement sur rendez-vous du lundi au vendredi de 8H00 à 19H00, le samedi de 8H00 à 17H00 et le dimanche de 9H00 à 13H00.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now